Le Noël du Welcoming Commitee

 La rentrée étant loin derrière nous, le Welcoming Committee du lycée général s’est réuni à nouveau avec les élèves provenant d’un autre pays accompagnés de leurs parrains/marraines : les ambassadeurs. Ce comité a pour but de faciliter l’intégration de tous les élèves étrangers qui ont intégré le Lycée Général au début d’année.  Cette deuxième rencontre, animée par les professeurs référents a permis à chacun de s’exprimer et de faire le point sur leur intégration dans l’établissement. Les ambassadeurs, attentifs et à l’écoute ont pu poursuivre leur accompagnement et répondre à quelques questions.
Cette rencontre a aussi été l’occasion de partager des mets typiques que chacun avait apportés et de fêter Noël un peu en avance! 

Reprise des cours pour les Antennes Scolaires Mobiles

Ça y est ! Le collège a repris pour les élèves des Antennes Scolaires Mobiles sur le site de Talence. 35 jeunes ont été accueillis en salle informatique par la directrice, Mme Salinas, avant d’attaquer les cours de français et de géographie.
L’année sera marquée entre autres par la formation aux premiers secours PSC1 ainsi que l’ASSR mais aussi par la préparation à l’examen du Certificat de Formation Générale pour certaines et certains.
Quatre élèves ont présenté le CFG le 2 décembre… les résultats sont attendus pour les fêtes de fin d’année… nous croisons tous les doigts !

Juste quelques bougies

Juste quelques bougies pour éclairer la nuit et les visages.
Juste quelques bougies pour rendre ce moment plus intime.
Juste quelques bougies pour réchauffer les coeurs et les âmes.
Juste quelques bougies qui s’éclairent chaque semaine, à Bordeaux et à Talence, pour célébrer la messe durant ce temps de l’Avent. Enfants, parents, enseignants, personnels, ils sont nombreux à venir au petit matin à cette messe originale.

Une messe pour une communauté chrétienne qui a pu accueillir 9 catéchumènes, 9 élèves qui se préparent à recevoir le sacrement du baptème, accompagnés par le Père Basile et leurs catéchistes : une première étape.
Une messe pour entrer chaque semaine dans ce temps de l’Avent, en douceur, en silence éclairée par juste quelques bougies.

Braderie à Talence

Que va-t-on faire de tous ces vêtements? Telle est la question que se posent chaque année les éducatrices et éducateurs du BVS de Talence au moment de regrouper les sacs, les chaussures, les tenues de sport et autres affaires oubliés depuis plus d’un an dans les classes ou sur les cours de récréation.  Cette année, avant de les donner à des associations caritatives, la question a trouvé une réponse concrète!

Pas question, bien-sûr d’organiser une braderie ou de créer un Vinted Saint-Genès La Salle mais de trouver une idée simple et efficace !

Mme Ducourtieux avec l’aide de plusieurs collègues a pris en photo tous ces vêtements pour les mettre en ligne visibles de toutes les  familles du collège.

Les réponses ou demandes n’ont pas tardées et les parents reconnaissant tel ou tel habit de leur chérubin ont pu inviter leur enfant à venir les chercher. Nombreux vêtements ont, grâce à cette belle initiative, retrouvé leur propriétaire.

De Bordeaux, Talence à l’Île de la réunion : ce qui nous pousse à servir !

L’expérience 2021 avait été si enrichissante que le rendez-vous avait été pris l’an passé, après le premier duplex réalisé sur le thème de l’Utopie.
Cette année, les BTS audiovisuel 1ère année ont suivi à nouveau le thème d’année : L’ADN Lasallien, ce qui nous pousse à servir !
Le travail a été considérable et très formateur pour ces étudiants arrivés il y a tout juste quelques semaines.
Chacun, avec l’aide précieuse des formateurs de chaque option, a pu envisager et réaliser sa mission afin que ce duplex avec les élèves de La Salle Maison Blanche sur l’Île de La Réunion se passe au mieux.
Le jour J, ce lundi matin, tout était près et de Talence à Saint Paul en passant par le 160 rue de Saint-Genès à Bordeaux le service était mis à l’honneur. D’un bout à l’autre de la planète, les élèves ont pu s’exprimer en direct : partage d’expériences, débats, questionnements, solutions, engagements divers, espérance et fratenité ont été partagés. Une expérience originale mettant en valeur les compétences des étudiants encore en situation d’apprentissage et des projets concrèts illustrant parfaitement notre ADN Lasallien dans le service.
Merci à tous, de La Réunion à Bordeaux / Talence !

Revivez ci-dessous le duplex !

Sur les pas des Romains

Une journée bien chargée avec les classes de l’option Latin, guidées par leurs professeurs M. Renoul et Mme Scélo ont pu, en à peine quelques heures, marcher sur les pas des Romains, comme sur ceux de Montaigne. Entre passé et avenir, randonnée et contemplation, les élèves ont réussi à considérer l’ampleur de l’héritage romain qui leur a été transmis, ainsi que le travail d’importance qui leur revient : participer à conserver les reliquats d’une culture, qui a encore beaucoup à nous apporter. A 8h30, les trente-cinq latinistes étaient en route vers le site archéologique de Montcaret en Dordogne, révélant les vestiges d’une immense villa gallo-romaine dont les premiers habitants auraient vécu au Ier siècle avant notre ère. Abritant un péristyle ainsi qu’une cour intérieure, la villa est connue pour ses thermes privés aux pavements de mosaïque parfaitement conservés, dont les motifs se rapportent au monde maritime, mais y est aussi préservée une salle à manger caractérisée par sa forme en croix appelée triclinium, ainsi qu’une salle de réception de 330 m2.  Recouverte au fil des siècles par le cimetière du village et l’église construite au Moyen-Age, la villa est enfin découverte lors des fouilles entreprises par Pierre Martial Tauziac à partir de 1922. Après une heure passée à franchir des talus et à admirer un paysage automnal, les latinistes font un bond de quinze siècles en avant, en rencontrant à son château leur plus proche ancêtre : Michel de Montaigne (1533-1592). Dernier écrivain à rédiger en latin, le philosophe occupa la charge de maire de Bordeaux et passa sa vie à rédiger ses Essais, qu’il remanie et enrichit au fil des années, comme tâtonnant vers la vérité. La réflexion de l’humaniste se nourrit autant de son expérience personnelle que des textes antiques, et c’est pourquoi Montaigne, dans sa tour, a inscrit sur les poutres de sa bibliothèque cinquante-sept maximes grecques et latines, les dernières ayant été traduites par les élèves avant la visite. Au travers de sa librairie, de sa chapelle et de sa chambre à coucher, c’est l’univers d’un homme de son siècle qui est donné à voir, mais aussi à réfléchir : ainsi doit-on toujours progresser dans la connaissance lucide de l’homme. Une fois rentrés à Bordeaux, les élèves ont eu l’occasion de prolonger leurs réflexions, car non seulement l’âme du philosophe demeure dans ses écrits, mais son corps pourrait même être bientôt découvert…

Sarah Lefevre, élève de Tale

Remise des diplômes aux BTS AV

Au cours d’une soirée riche en émotions, les élèves de la promotion 2022 du Campus La Salle Saint-Genès ont reçu leur diplôme de BTS audiovisuel. Madame Cécile Clédou-Rebière a procédé à la remise des diplômes, après les avoir accompagnés tout au long de ces deux années de dur labeur au cours desquelles les étudiants ont reçu une formation diplômante de très haute qualité. Les enseignants, formateurs et toute l’équipe du Campus tiennent à féliciter cette promotion pour leur réussite et leur souhaitent de s’épanouir dans leurs poursuites d’études et leurs engagements professionnels en France et dans le monde.

Xavier MONIOT-LUNDY

Lycéens et collégiens autour de Brahms

En lien avec la thématique du baccalauréat « écoles musicales viennoises », les élèves d’option musique (cycle terminal) ont eu pour mission de présenter le Concerto N°1 pour piano de Brahms (oeuvre romantique) aux élèves de la classe de 509 de Talence (5° escapades culturelles) pour les guider dans l’appréhension de cette oeuvre majeure du répertoire romantique.
Le concerto n°1 de Brahms mêle des sentiments opposés et complémentaires à la fois, directement liés à la vie du compositeur alors bouleversée; tristesse et douleur car Brahms y pleure la mort de son ami et mentor Robert Schumann; amour et passion où il y exprime son affection et tendresse pour son amie Clara Schumann, alors veuve.
Qu’est ce que le romantisme? Qu’est ce qu’un concerto? Que raconte cette oeuvre? Qu’est ce qu’un orchestre symphonique ? Autant d’apports culturels et de clés données pour appréhender au mieux cette oeuvre… Regroupés en petites équipes de 2 lycéen(ne)s et 3 à 4 collégien(ne)s; différentes stratégies pédagogiques ont alors été déployées : discussions, écoutes, jeux, exposés, quizz… et ce dans un temps contraint (30 minutes) pour chercher à captiver au mieux son auditoire… Dans la lignée des recherches pédagogiques portant sur la métacognition et la classe renversée; si la meilleure façon d’apprendre est d’enseigner alors.. invitons les jeunes à créer des ressources et animer des ateliers éducatifs à destination de leurs pairs. Une expérimentation efficace puisqu’elle a permis, semble-t-il a chacune et chacun de s’approprier les contenus visés et d’atteindre les objectifs fixés.
Afin de donner une dimension concrète à ce projet, tout le groupe a ensuite cheminé vers l’Auditorium de Bordeaux (Cours GAMBETTA) pour assister à la répétition générale de cette oeuvre programmée par l’Opéra de Bordeaux, où ils ont pu (re)découvrir l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine sous la direction de Gábor Káli accueillir le pianiste Jonathan Fournel pour l’occasion. A l’issue de la répétition les élèves, « petits » comme « grands » ont pu converser quelques instants avec le Timbalier de l’orchestre, Aurélien CARSALADE qui, partant de leurs questions a pu leur présenter son parcours, son métier, son instrument, ses goûts musicaux et ses projets.
Un bel enrichissement à différents niveaux; culturel, musical et humain. Un projet apprécié par les jeunes, concrétisé grâce au précieux partenariat de l’Opéra de Bordeaux et de la DAAC et à l’étroite collaboration entre les directions des unités pédagogiques concernées (Collège de Talence et Lycée Général).
Afin de prolonger cette expérience et ces échanges, la classe de 509 sera invitée au spectacle de Noël donné par les élèves d’option musique du cycle terminal pour retrouver leurs ainés qui, après avoir été leur prof / animateur / éducateur le temps d’une sortie, d’une matinée… auront alors une toute autre posture à leur offrir… celle d’artiste et de musicien !

Jean-Baptiste Arrizabalaga, enseignant d’éducation musicale

Les pavés de la mémoire

Le 22 novembre dernier, monsieur Olivier Escots, adjoint au maire de Bordeaux en charge du handicap et de la lutte contre toutes les discriminations, a ouvert au 48 rue Ausone, dernière demeure du couple Berthe et Martin Katz, la cérémonie de la pose de deux pavés (Stolpersteine) en leur mémoire. Leur triste destin a ainsi été commémoré et gravé à tout jamais sur deux pavés dorés déposés au pied de leur immeuble bordelais où ils ont été arrêtés par la police française pendant l’occupation. Berthe Katz, arrêtée en juillet 1942 et son mari Martin Katz, arrêté en mars 1943, ont ensuite été déportés dans les camps donnant à cette rue une triste signification. Les époux sont en effet tous deux décédés en déportation, Berthe à Auschwitz le 19 juillet 1942 et Martin à Sobidor en avril 1944. Ils ont été séparés, ils ont été assassinés comme des bêtes et cette célébration leur a rendu leur humanité et a honoré leur nom.
Mes camarades et moi-même de terminale en spécialité de HGGSP avec Monsieur Féral avons eu ainsi eu la chance de participer à ce projet, de lire au cours de la cérémonie cinq textes préparés en classe afin de retracer l’histoire du couple, de leur arrestation à leur arrivée dans les camps. D’après les différentes personnes présentes à cette cérémonie, nous avons su retranscrire, avec justesse leur désarroi, leur incompréhension et leur désespoir.
C’est donc un véritable travail de mémoire qui a eu lieu au fond de la rue Ausone. En effet, cette célébration était d’abord celle du nom « Katz » dont le rôle a été déterminant dans l’Histoire car il a permis de prouver le rôle de Maurice Papon, secrétaire général de la Gironde pendant la guerre, dans la déportation de Juifs bordelais.
Mais c’est aussi et surtout une véritable transmission que l’on a pu voir lors de cette cérémonie. Celle de « témoins » à « témoins », de victimes de la terreur et de l’horreur nazie à adultes en devenir afin que l’humanité porte toujours en elle le souvenir de ces crimes, afin qu’on ne les oublie jamais et surtout qu’on ne les laisse pas se reproduire. De nombreuses personnes étaient ainsi présentes pour assister à ce passage de témoins et parmi elles, Albert Massiah, président du Crif (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France) Bordeaux Aquitaine, Madame Andrée Elkaim, présidente du B’naï B’rith de Bordeaux, la plus ancienne organisation juive dans le monde née à New-York en 1843, Laurent Védrine, directeur du musée d’Aquitaine et Yoann Lopez, chargé de mission à la politique mémorielle de la ville en charge de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme étaient aussi présents. Monsieur Nardot directeur du lycée et Madame Bataille enseignante en SES ont également soutenu le projet et nous ont honoré de leur présence lors de la cérémonie.
Ce beau projet, qui a réuni les générations et les destins, restera donc dans les esprits des lycéens pour qui l’histoire des Katz, qui s’inscrit dans la grande Histoire du XXe siècle, est à la fois un héritage et un élément essentiel de notre identité collective.

Faustine Viallard, élève en spécialité HGGSP

Journée de lancement du thème d’année

Mardi 15 novembre, la journée de lancement du thème d’année du réseau La Salle internationnal a permis aux enseignants de faire réflechir les élèves sur le slogan : Ce qui nous pousse à servir … A l’aide des clips réalisés par Karl Bougier, enseignant en BTS audiovisuel mettant en lumière un florilège de témoignanges d’élèves de l’ensemble scolaire s’exprimant sur le service, chaque classe a pu débattre. Pour enrichir les échanges, la commission « ADN » constituée pour l’occasion d’enseignants et de personnels avait réalisé un diaporama avec quelques questions et convictions.
Retrouvez ci-dessous sur le site dédié ce diaporama, les clips de lancement, l’éclairage ethimiologique du mot « Servir » et quelques affiches réalisées à cette occasion.
Chaque semaine, l’ensemble de la communauté éducative retrouvera jusqu’à la fin de l’année sur les fonds d’écran des 300 postes informatiques une citation en lien avec le thème.
Si déjà, depuis le début de l’année, élèves et enseignants ont commencé à lancer des actions de service, la journée de lancement a permis l’éclosion de nouveaux projets dans de nombreuses classes.
En route pour le service, poussés par de nombreuses valeurs lasalliennes : notre ADN !

Les 2 clips de lancement

Site Saint-Michel
1 rue Dasvin, 33800 Bodeaux

05.56.92.02.60

Site Bordeaux
160 rue de Saint-Genès, 33000 Bordeaux

05.56.33.84.84

Site Talence
134 cours Gambetta, 33400 Talence

05.57.35.20.60